Rechercher

Nourrir son cheval dans les règles de l'art !

Et pourtant ... Nourrir son cheval correctement n'a rien d'un art à la base puisqu'il suffit de se calquer sur ce qu'un cheval ferait dans son milieu naturel. Mais nous, humains passionnés par les complications de la vie, en avons fait tout autre chose ! 🤓


Lorsque vous venez vers moi pour des conseils ou pour un complément, je vous demande la plupart du temps de quelle manière est nourri votre cheval. En effet, si l'on me contacte pour une problématique d'ulcères, je me dois de d'abord m'assurer que le cheval reçoit (entre autre) du fourrage de manière adapté. Si ce n'est pas le cas, non seulement le complément ne servira à rien et surtout vous aurez jeté votre argent par les fenêtres ! (Par la même occasion, j'aurais l'impression de vous l'avoir volé ... #syndromedelimposteurbonjour !)


Revenons donc à notre pyramide 🧐


🌱 1. La base de l'alimentation se compose de fourrage (= matière sèche) dont on administrera minimum 2% du poids vif du cheval, par jour.


🌽 2. Lorsque l'herbe ou le foin ne suffisent pas à combler les besoins du cheval, on peut alors apporter un aliment concentré. Il n'est pas obligatoire et n'est d'application que si les besoins sont élevés.


💊 3. Pour combler les déficits du foin ou du concentré, on apporte un complément en minéraux et vitamines. Il permet de rééquilibrer la ration en minéraux, oligo-éléments et vitamines.


Mes conseils :

- On fractionne les repas autant que possible pour distribuer des petites quantités.

- On fait en sorte que le cheval ne reste pas plus de 4h sans fourrage pour qu'il ne se retrouve pas l'estomac vide et ainsi on diminue le risque d'ulcères. N'hésitez pas à donner + de fourrage le soir pour qu'il tienne la nuit ou à utiliser des systèmes de slowfeeding.

- On ne monte pas Petit Tonnerre l'estomac vide. Si vous êtes un cavalier des aurores, veillez à ce qu'il ait reçu du foin avant son exercice et donnez lui son repas de concentrés après.

- Si possible, on donne la nourriture à terre pour favoriser une position naturelle et diminuer les risques de bouchons oesophagiens.

- On apprend à peser les concentrés et le foin pour s'assurer des quantités administrées ! Une petite balance dans votre armoire, un filet à foin, un pèse bagage et le tour est joué.

- Et par pitié, on adapte le type de concentré/fourrage et leurs quantités selon CHAQUE cheval. Jumper le papy de 30 ans n'a pas les mêmes besoins que Lady la poulinière en lactation ou que Prince Noir qui est tous les weekends au concours.


Il y a encore tant de choses à dire sur l'alimentation ! Ce serait déjà fabuleux si ces petites règles d'usage étaient respectées partout. Je vois encore beaucoup trop de propriétaires qui ne sont même pas au courant de la marque de grains que leurs chevaux ingèrent.


Pour vous aider davantage, je travaille en collaboration étroite avec des nutritionnistes équins. Je suis moi-même une formation en nutrition.

Si vous avez des questions ou d'autres points précis que vous souhaiteriez que j'aborde ... N'hésitez surtout à me contacter.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ces dernières semaines, vous avez été nombreux à me contacter pour de la vitamine E. Ou encore, nous avons constaté ensemble que cette dernière ferait du bien à v otre cheval. Après discussion avec qu